Aller au contenu

03/06/2018 – Visite du quartier St Laurent avec la Société des Amis du Vieux Chambéry

Le dimanche 3 juin 2018 la « Société des Amis du Vieux Chambéry » est venue rendre visite à « Patrimoine et Développement du Grand Grenoble », qui avait organisé pour cette association voisine, le matin, une visite du quartier Saint-Laurent. Elle fut animée par Geneviève Vennereau, Vice-Présidente, Michel Mercier, Jacques De Guillebon, administrateurs et Claude Chave, adhérent. Le groupe a échappé à la pluie, un exploit ces jours-ci. Après une introduction portant sur les caractéristiques de ce quartier, un des plus anciens de Grenoble, et magnifiquement restauré, les visiteurs ont découvert la porte Saint-Laurent (édifiée en 1615 pour protéger la ville du remuant duc de Savoie) les Casemates, le chevet de la chapelle Saint-Laurent, la maison Jouvin, l’émouvante fontaine Saint-Jean, la plus ancienne de Grenoble et la seule à avoir une inscription en latin, l’école des frères des écoles chrétiennes, la maison Terray, la place et la statue Xavier Jouvin , qui a amené à aborder le rôle de la ganterie dans ce quartier ainsi que l’invention de la main de fer, permettant de couper plusieurs paires de gants à la fois, la construction des quais en 1866 pour protéger la ville des inondations, l’hôtel des monnaies… La visite s’est terminée devant la fontaine de la place de la cimaise édifiée par Victor Sappey auquel nos amis chambériens sont très attachés (il a réalisé également la fontaine aux éléphants à Chambéry).
La déambulation dans le quartier a permis de découvrir la restauration de certaines façades très anciennes, des portes admirables et de beaux lambrequins. La rue Saint-Laurent, piétonnisée, bénéficie maintenant d’un revêtement beige au sol en béton désactivé et la nuit d’un nouvel éclairage, aux lanternes très design, et dirait-on inspirées du passé, ce qui la transforme considérablement, présentés par Philippe Boué, Président de « Patrimoine et Développement ». Un gros effort est également entrepris pour végétaliser ce quartier, qui est à redécouvrir aussi par les grenoblois.
Puis le groupe est allé visiter librement le musée Saint-Laurent, a déjeuné à la table ronde pour prendre des forces, écoutant l’histoire de l’hymne des Allobroges, qui évoque les proscrits français venus en Savoie avant 1860, la Savoie disposant alors de la constitution la plus libérale d’Europe, et chanté de concert, avant de se rendre au château de Vizille l’après-midi, révisant ainsi une page importante de l’histoire de France.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Cliquer ICI pour télécharger l’article de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *