Aller au contenu

Publications de nos partenaires

30 avril 2024 : commémoration du 500ème anniversaire de la mort de Pierre Terrail, seigneur de Bayard

A cette occasion, nous avons rencontré des membres de l’association “Amis de Bayard” et publions trois de leurs livres majeurs.
En vente auprès de cette association (www.lesamisdebayard.fr). Les prix sont indiqués en bas des dernières de couverture (images 2,4 et 6).

20 avril 2024 au musée Dauphinois : journée d’étude de l’Académie Delphinale

“Les membres titulaires et associés de l’Académie Delphinale fondée à Grenoble en 1772 se sont réunis le samedi 20 avril 2024 au Musée Dauphinois pour réfléchir ensemble sur l’organisation future de l’association (reconnue d’utilité publique) et le projet académique à mettre en œuvre après l’anniversaire de ses 250 ans d’existence fêté en 2022 puis la modification récente de ses statuts et de son règlement intérieur.
Claude Ferradou notre président, membre titulaire de l’Académie et Michel Vacher administrateur membre associé, étaient présents et ont participé à cette intéressante journée, suspendue le temps du déjeuner au tout nouveau restaurant ouvert dans le bâtiment universitaire restauré juste au-dessus du Musée Dauphinois.
Une journée dense, organisée en six ateliers thématiques, riches d’idées et d’initiatives nouvelles d’une institution amie, proche de nos préoccupations historiques et patrimoniales.”

La Pierre de l’Echaillon : une histoire locale, une renommée internationale

“Originaire de St Quentin sur Isère, la belle s’était d’abord taillée depuis longtemps une solide réputation dans notre région grenobloise ; puis vers le milieu du XIX ème siècle, l’avènement du chemin de fer aidant, elle « monta » à Paris pour connaitre la gloire. Elle ne rata pas son passage marquant à l’Opéra Garnier, en contribuant notablement, par ses différentes parures, de blanc, de jaune et de rose, à la splendeur de ce bâtiment symbole des « Beaux-Arts » à la française. C’est grâce à sa beauté et ses qualités que Carpeaux en fit sa muse pour orner la façade du palais avec le « groupe de la danse ».
Auréolée de ces succès, elle sera demandée dans toute l’Europe et traversera même l’Atlantique pour se produire en Amérique !
Malheureusement, l’avènement du ciment moulé puis la première guerre mondiale mirent fin à ce glorieux âge de la pierre, et celle qui était appelée « la Reine des Pierres » sombra lentement dans l’oubli.
Mais grâce à la ténacité d’un groupe de bénévoles, la Pierre de l’Echaillon se voit à nouveau récompensée en étant classée en 2022 au patrimoine mondial des pierres par l’IUGS placé sous l’égide de l’Unesco…”

Auteur : Sauvegarde du Patrimoine et des Informations d’Autrefois (SPIA)
Éditeur : Sauvegarde du Patrimoine et des Informations d’Autrefois (SPIA)
N° ISBN : 978-2-9559334-2-8
200 pages
Livre sorti en 2019
Prix : 25 €
En vente auprès de SPIA (spia.saintquentinmail@gmail.com) ou au bar « Le Dauphin » à St Quentin (38).

Le Ruisseau du Martinet : moteur de l’industrie à St Quentin sur Isère

“A St Quentin sur Isère, émerge sous les rochers du Pas Cottin dans le piémont du Vercors, le ruisseau du Martinet . Enfoncé dans ses berges boisées, il est devenu presqu’invisible ; et pourtant, ce ruisseau devenu inutilisé ne l’a pas toujours été : c’était plutôt un ruisseau d’abondance car sur son parcours de 1500 mètres, il fournissait sa force hydraulique à sept usines qui s’était installées pour exploiter sa puissance motrice et faire vivre des dizaines de familles depuis fort longtemps.
C’est à la découverte de l’histoire de ces usines : moulin de Kaolin, usine Combe, galocherie Mermet (anciennement les moulins seigneuriaux), scierie Veyret, tournerie Perrier, scierie Passet, scierie Muldinet, que vous convie ce texte agrémenté de photos d’époque…”

Auteur : Sauvegarde du Patrimoine et des Informations d’Autrefois (SPIA)
Éditeur : Sauvegarde du Patrimoine et des Informations d’Autrefois (SPIA)
N° ISBN : 978-2-9559334-1-1
Prix : 15 €
En vente auprès de SPIA (spia.saintquentinmail@gmail.com) ou au bar « Le Dauphin » à St Quentin (38).

St Quentin et l’Isère : une histoire d’hier et de demain

Isolé à la campagne, St Quentin se croyait un village basé de tout temps sur l’agriculture et l’artisanat ; quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que ce fut d’abord un village de mariniers, puisqu’à la Révolution française plus du tiers de la population vivait de cette activité essentiellement sur l’Isère.
Patrons ou mariniers, ou même fustiers, leurs vies suivaient le rythme de cette rivière alors torrentielle, capricieuse et dangereuse. En convoi, Ils faisaient descendre le minerai de fer, les bois et autre productions de Savoie ou du Haut Grésivaudan, dans la vallée avale puis sur le Rhône et parfois jusqu’à la mer pour alimenter la Marine ; puis c’était la lente remontée de plusieurs semaines chargés de sel ou autres productions méridionales, tirée par de longue colonnes de bœufs.
Travailler sur la navigation a aussi permis d’étudier les autres aspects de cette rivière comme sa traversée par bacs d’abord puis par les premiers ponts suspendus à partir du milieu du XIX ème siècle, ainsi que ses péages, ou bien son rôle important pour empêcher les invasions ennemies (l’invasion prussienne de 1841 ou allemande de 1941, qui ne purent pas accéder sur la rive gauche de l’Isère) …

Auteur : Sauvegarde du Patrimoine et des Informations d’Autrefois (SPIA)
Éditeur : Sauvegarde du Patrimoine et des Informations d’Autrefois (SPIA)
N° ISBN : 978-2-9559334-2-8
Prix : 15 €
En vente auprès de SPIA (spia.saintquentinmail@gmail.com) ou au bar « Le Dauphin » à St Quentin (38).

Le domaine de Cornage

Un livre qui fait revivre cinq siècles d’histoire locale d’un beau domaine agricole, de sa maison forte, puis de son château et surtout des grandes familles qui en furent propriétaires, de Lesdiguières jusqu’à nos jours.
Un travail de recherches de plusieurs années, de la part de deux de nos auteurs déjà bien connus des lecteurs. Cet ouvrage d’environ 200 pages, est servi par une illustration très riche à toutes les époques décrites, depuis le moyen-âge et l’existence du mandement de Vizille.
Pour la première fois, les événements marquants de ces cinq siècles et surtout de la situation des personnages concernés, celle des grandes familles qui vécurent à Cornage , sont mis en lumière grâce à l’analyse de l’histoire locale, de l’histoire de France et de leurs répercussions.
La dernière famille ayant habité au château de Cornage, fut celle des comtes Greyfié de Bellecombe, d’origine savoyarde. Mais même l’histoire récente réserve au lecteur bien des surprises, jusqu’à celle de l’hôtel restaurant “Le Repère”, bien connu des Vizillois
.”

Auteurs : Gilles Rey et Gérard Mingat
Le livre est désormais en vente au pris de 25 €. Vous trouverez ci-dessous, toutes les informations pour le commander (lien ci-dessous).
Cliquez ICI pour télécharger le bon de souscription.

Views: 189